Introduction

Rudiments

Bibliographie

Liens, musées etc

forum

Historique

Monographies

Questions d'Eventails

RECHERCHE

 

Paris "École Centrale" Bees

Les abeilles de Centrale

Copyright © 2005/2014 - Place de l'Eventail / C. & P.H. B.

No picture may be used without our approval - Il est interdit d'utiliser les images sans notre autorisation

Voici une brève question.

L'éventail représenté ci-dessous se rapporte manifestement à l'Ecole Centrale de Paris.

Nous nous sommes adressés à un fort actif ancien de l'Ecole, qui nous a invités à reproduire l'éventail ici, notamment à l'attention des Centraliens qui seraient férus de l'histoire de leur Ecole.

Pouvez-vous nous apprendre quelque chose ???

J'en profite pour saluer au passage (qui sait ?) quelques centraliens que -bien qu'à Sciences Po !- j'ai eu l'occasion de connaître vers 1970, entre Chatenay-Malabry et Fontenay-aux-Roses....

Here is a short question.

The fan you shall see below is obviously dealing with Paris "Ecole Centrale". (Complete title is "... des Arts et Manufactures")

This prestigious "School" (maybe elsewhere we would say University or Institute) is one of the French "Grandes Ecoles" and was created 175 years ago.

We are mostly asking "Ecole Centrale" Alumni but everybody is welcome if he wants to make suggestions or comments.

Petit rappel historique : si une Ecole Centrale de Seine et Marne fut créée à Fontainebleau dès 1796, l'Ecole Centrale des Arts et Manufactures fut créée à Paris en 1829, et dispensa son enseignement à bien des grands noms de l'aventure scientifique et industrielle française : on se contentera de citer BLÉRIOT (1895), EIFFEL (1855), LATECOËRE (1906), LECLANCHÉ (1860), MICHELIN (1877), PEUGEOT (1895), SCHLUMBERGER (1907)... en renvoyant au site des anciens de l'Ecole http://www.centraliens.net/

Mais tout d'abord, regardons le ! Let's have a look at it!

(No picture may be used without our approval - Il est interdit d'utiliser les images sans notre autorisation)

Eventail monture bois fruitier, panaches vernissés, rivure métal, 14+2, hauteur totale 19,9 cm, feuille 11,2 cm. Feuille double papier, face lithographiée, revers muet.

Cet éventail nous montre des abeilles, symbole de l'Ecole ("Maison des Abeilles") d'antan, qui agrémentent aussi bien le drapeau que les cravates des élèves et anciens.

(ci dessous, les abeilles d'antan se mêlent au logo nouveau, souvent comparé à celui d'une marque de chaussures sportives...)

This fan shows bees, which are linked with the Ecole Centrale, adorning the flag as well as the students and alumni ties.

(below, bygone bees are mixed with the new logo, often compared with a famous sports shoes logo)

Cet éventail est signé de Georges Ripart, graveur,
aquafortiste et illustrateur, né à Paris le 3 févier 187,
décédé en 1933. Elève de M. Le Rat. Sociétaire des
 Artistes Français depuis 1908 (ou 1909, selon
 les sources) : mention honorable.
On lui doit des affiches...

Illustrateur "maison" de l'éditeur parisien Maurice
 Glomeau. Il a illustré les oeuvres de Molière, Prosper
 Mérimée, Restif de La Bretonne, Louis Barjon, Gabriel
 Hanotaux, Corneille, Jean de La Fontaine,
Lamartine, Charles Nodier, François Villon, etc.

[Bénézit et Osterwalder].
cravate
memorabilia

Nous imaginons bien la signification probable de cet éventail : A gauche, les jeunes centraliens de la promotion 1881 s'élancent de leur ruche-école, perdant peu à peu leur casquette d'uniforme.

We guess that on the left of the fan, the young "Centralians" fly from their school, loosing their uniform caps.

The upper middle part shows their impressive technological achievements : factories, steamships, balloon airship (click on this balloon please!) ... Au milieu, l'on découvre leurs remarquables réalisations techniques : usines, bâteaux à vapeur, ballon dirigeable (merci de cliquer dessus !)...

.

Et à droite, la réunion du 25 ème anniversaire est l'occasion de manifester la réussite que marquent les chapeaux bourgeois, les femmes et les enfants, sans parler des automobiles !

And on the right, the 25th anniversary gathering is the occasion of showing the success of the career, proved by the good society hats, wives and children, and of course motorcars!

Voilà : vous imaginez ce que nous ignorons et voudrions savoir ! Y a-t-il d'autres traces de cet événement de Fontainebleau en 1906 ? Si oui, merci de nous en faire part.

Le ballon représenté semble être le dirigeable Lebaudy, offert au Ministère de la Guerre en mars 1906 par son réalisateur, lui même centralien : Paul Lebaudy (d'une opulente famille de l'industrie sucrière). Quelqu'un, centralien ou autre, pourra-t-il dire si M. Lebaudy était de la promotion 1881 ? Nous savons qu'il avait un équipage de chasse à courre à Fontainebleau. Avec ces éléments, nous pourrions transformer cette "Question d'Eventail" en véritable "Monographie".

Here we are : you can fancy what we ignore and would like to know. Do other memories of this Fontainebleau 1906 event remain?  Shall we get communication of these documents from some visitor (from Ecole Centrale or not)? If you help us so, we would change this "Fan Question" for a true "Monograph".

Des réponses !!! ANSWERS !!!

En janvier 2007, un centralien nous a informé que la promotion 1881 avait bien effectué à l'occasion de ses "noces d'argent" une promenade à Fontainebleau. Merci à lui pour cette confirmation. Avec son aimable autorisation, nous utiliserons les documents qu'il a mis à notre disposition pour transformer cette "Question d'Eventail" en article et/ou en "Monographie".... dès que la fin de nos recherches universitaires nous en donnera le loisir.

Bien plus tôt, Jacques Lebon, autorité reconnue en matière d'éventails publicitaires et commémoratifs (notamment) nous avait signalé l'existence d'un autre éventail du même artiste (G. Ripart) avec des abeilles industrieuses. Pour lui, il pourrait s'agir d'éventails édités à l'occasion des bals de l'Ecole Centrale, décidés en novembre 1886, et dont le premier eut lieu le 19 mars 1887. Il suggère aussi d'examiner d'autres éventails représentant des abeilles, que l'on a peut-être trop tendance à associer d'emblée à la légende napoléonienne, sans penser à l'Ecole Centrale...

Far sooner, Jacques Lebon, recognized scholar especially dealing with advertising and commemorative fans, had told us that another fan from the same artist (G Ripart) did exist, also with "industrial" busy bees. For him, those fans could have been published on the occasion of "Ecole Centrale' yearly balls. These Balls were decided in November 1886, and the first one took place on March 19, 1887. He also suggests we examine other fans representing bees : these insects are perhaps too quickly associated with the Napoleonean legend, without thinking of "Ecole Centrale"...

Merci à tous et à chacun, en particulier à l'association des Anciens de l'Ecole Centrale, et en particulier à son cercle généalogique et historique, et à MM Denis et Mattatia, qui ont bien voulu seconder nos efforts !

Thankyou to each of you for helping !

Retour à l'accueil Back Home